Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

JOURNEE EUROPEENNE CONTRE LES NOUVELLES LIGNES A GRANDE VITESSE (voyageurs +fret)

vendredi 10 décembre 2010 par Rédaction

- Les associations ACTIVAL, Epine et ATTAC 65, les citoyens et citoyennes européens, membres des associations et mouvements signataires de la Déclaration commune du 23 janvier 2010 de la Charte d’Hendaye
- Appellent à faire du Samedi 11 décembre 2010 une journée de résistance coordonnée en Italie, en Espagne, en Allemagne et en France pour dénoncer les nouveaux projets Lignes à Grande Vitesse et lignes dédiées fret à grande vitesse et grande capacité, comme la Traversée Centrale des Pyrénées.
Ils constatent tous que :
- Ces projets constituent un désastre écologique pour les territoires traversés : destruction de zones naturelles, de terres agricoles, couloirs de nuisances, dégradation de l’environnement et de la biodiversité.
- Ces projets privilégient la ‘’Très Grande Vitesse’’ et le prestige et sont gros consommateurs d’espaces et d’énergie.
- Leur utilité publique est tout à fait contestable et le modèle de développement imposé sans débat préalable organisé est un déni de démocratie.
- Ces projets sont ruineux pour les finances publiques : leur coût d’ensemble, en France, est évalué à 90 Milliards d’euros. Le recours de financement aux contrats de Partenariat -Public -Privé (PPP) va enrichir les grands groupes du BTP sur 30 à 50 ans de durée de concession et au final, nous paierons deux fois 1/2 le prix réel ! Une dette assurée pour les générations futures. De plus, ces ‘’partenariats’’ donnent l’exclusivité de la maîtrise d’œuvre et de la gestion des infrastructures concernées au privé. Le résultat est que la rémunération des actionnaires prime sur le Service Public. Un vrai Partenariat –Pigeon -Privé !
- Les projets Transport de marchandises s’inscrivent dans le schéma d’expansion aberrant de la mondialisation productiviste : au détriment des productions locales et au risque des délocalisations.
Ils disent tous :
- Oui au TGV et au fret ferroviaire
- Oui à l’utilisation des lignes existantes modernisées ou remises en service, avant de créer de nouvelles lignes destructrices et coûteuses.
Ils demandent tous :
- L’ouverture d’un débat national et européen sur une Nouvelle Politique des Transports.
- Une réflexion citoyenne sur les effets d’appauvrissement de la crise économique en Europe. Nous pensons qu’aujourd’hui, l’intérêt général impose d’investir l’argent public dans des projets économiques plus pertinents pour soutenir en priorité l’emploi, les acquis sociaux, les services publics et l’aide aux plus démunis, avant celui d’offrir à quelques uns le luxe payé par tous de voyager plus rapidement – 5 % d’usagers réguliers empruntent les TGV en France –
- Un moratoire sur l’ensemble des projets lignes à grande vitesse, et la décroissance des transports inutiles.
- La capacité de décision, en dernière instance, accordée aux populations concernées, garante d’une authentique démocratie.
- Le respect de la Convention D’Aarhus régissant l’information du public pour tout projet touchant l’environnement.