Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Contre les "Grands Projets Inutiles d’infrastructures

mardi 27 décembre 2011 par Rédaction

Jeudi matin, 22 décembre, à l’appel de 10 associations de la coordination Transports en Midi-Pyrénées, s’est tenue un rassemblement d’une quarantaine de personnes devant le Conseil régional Midi-Pyrénées à Toulouse.

A l’ordre du jour du Conseil était prévu les délibérations et le vote du budget 2012.

Ces associations, affiliées à la Charte d’Hendaye, militent contre les "Grands Projets Inutiles d’infrastructures " soutenus par le Conseil Régional que sont : le projet autoroutier Castres/Toulouse, la LGV Bordeaux/Toulouse, et le projet de Traversée Centrale des Pyrénées(TCP).


Cette manifestation a débouché sur une rencontre avec Monsieur Marziani, Président de la Commission des Transports, et a soulevé la nécessité d’un dialogue démocratique plus approfondi sur les orientations de la politique des Transports en Midi-Pyrénées :
- aménagement équilibré du territoire, respect du patrimoine environnemental,
- répondre aux besoins prioritaires de déplacements quotidiens des populations,
- maintien et aménagement du réseau existant, maintien du service public national des transports, développement du fret ferroviaire, moratoire sur les nouvelles lignes LGV...

Cette nouvelle rencontre devrait avoir lieu début d’année 2012, avec l’ensemble des associations présentes.

Nous attendons impatiemment les futures décisions prises par Madame N.Kosciusko Morizet, Ministre des Transports, à partir des conclusions des Assises ferroviaires qui viennent de se tenir à Paris.
Ces Assises ont préconisé, comme nous ne cessons de le proclamer, la priorité des investissements au maintien du réseau existant et un moratoire sur les nouvelles lignes LGV.
Dans ce contexte général de réduction des dépenses publiques, que vont devenir le projet LGV Bordeaux/TOULOUSE et le projet de TCP ?

L’importance de la part des transports dans le budget régional, donne à cet échelon de l’exécutif un pouvoir de décision et une responsabilité prépondérante.

Le dialogue dans la transparence, avec nos élus régionaux sur tous les projets transports, est une exigence citoyenne que nous entendons assurer !