Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Argelès-Gazost : opération de contrôle du délit d’usage de stupéfiants

mercredi 9 septembre 2020 par Rédaction

Mardi soir, à partir de 19h, sur le territoire de la commune d’Argelès-Gazost a eu lieu, au rond-point du Tilhos, une opération de contrôle du délit d’usage de stupéfiants conduite par la gendarmerie, à partir d’une réquisition du procureur de la République. Didier Carponcin, sous-préfet d’Argelès-Gazost, s’était déplacé pour suivre le déroulement de cette opération, généralisée désormais à l’échelle de tout le territoire. “Le préfet des Hautes-Pyrénées a participé à deux opérations la semaine dernière, a souligné le sous-préfet. Ma collègue de Bagnères en fera une demain”. Et M. Carponcin de poursuivre (Audio ci-dessous)


Ce soir-là, trois postes étaient tenus par la gendarmerie. 8 militaires étaient engagés pour cette opération, à la fois préventive et répressive, sous les ordres du capitaine Frédéric Samblas, commandant en second de la compagnie d’Argelès-Gazost. « Avec comme fil conducteur la mise en œuvre de la nouvelle amende forfaitaire. Là, nous tenons les points essentiels du secteur par des patrouilles à la fois mobiles et par des postes de contrôle successifs. J’insiste quand même sur l’aspect préventif de cette opération comme toutes les opérations de contrôle des flux mais cette action s’inscrit dans un cadre de répression et dans le cadre de la lutte contre les trafics de stupéfiants. Le cadre des contrôles classiques de la police route s’applique de la même façon. Comme l’a souligné M. le Sous-préfet, il y a des critères particuliers de mise en œuvre de cette procédure simplifiée. Il se trouve que le conducteur en est exclu parce que là on est sur une dangerosité, liée possiblement à des causes d’aggravation d’accidents. Cela nécessite une procédure plus complexe et n’entre pas dans le cadre de la procédure de l’amende forfaitaire ».