Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

« Eths cantaires d’Ariélès qu’arreceben » les chanteurs de la chorale de Saint Pierre des Corps

mardi 8 juillet 2014 par Rédaction

Quand la langue d’oc et la langue d’oïl se croisent en chansons le bonheur se lit dans les regards des chanteurs et des spectateurs. Le concert réunissant les deux chorales le samedi 8 juin en l’église paroissiale d’Argelès-Gazost a fait l’admiration d’un public chaleureux et particulièrement important qui a salué debout à plusieurs reprises la qualité musicale des chants interprétés et spécifiques à chaque chorale.

Ce concert clôturait un séjour de 3 jours de la chorale tourangelle dans notre beau pays du Lavedan. Accueillis par monsieur Roux, maire d’Argelès-Gazost et les chanteurs montagnards, ils ont partagé la joie des danseurs (adultes et enfants) du groupe « Que van dansa » qui présentait notre culture populaire, culture qui a construit et nourrit les usages des habitants des 7 vallées du Lavedan.

Au « pas lent du montagnard », nos amis tourangeaux se sont initiés aux secrets du « berlingot » et à l’histoire du pays de Cauterets. Ils se sont émerveillés devant la splendeur des cascades et des montagnes de la vallée « deth Marcadau ».

Au « pas tranquille du pèlerin » ils ont suivi le chemin de Bernadette et admiré les mosaïques de la basilique du Rosaire relatant les mystères de la foi chrétienne. Puis, face à la grotte de Massabielle, ils se sont imprégnés de cette ambiance recueillie, sereine et silencieuse si particulière à cet espace spirituel.

A l’écoute de la « La liberté », interprété de très belle manière, le besoin de « grand air » des montagnards s’est propagé dans les cœurs des hommes et des femmes du beau pays de Touraine. Le plaisir de chanter, à la fois exubérant et secret, le partage du chant dans l’intimité du « Refuge » ont créé des liens très forts d’amitié, amitié qui devrait se traduire dans l’avenir par de nouvelles rencontres.

D.L.