Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Carte scolaire 2011/2012 : l’école de Ferrières est sauvée.

mercredi 2 mars 2011 par Rédaction

Chantal Robin-Rodrigo a questionné le Ministre de Ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative à l’Assemblée Nationale lors de la séance des questions orales sans débat du 1er Mars 2011.

16000 postes d’enseignants supprimés dans l’hexagone pour la prochaine rentrée scolaire. Cela se traduit par 50,5 postes d’enseignants supprimés dans les Hautes Pyrénées. 26.5 dans le 1er degré et 24 dans le 2nd degré pour une prévision de 232 élèves en moins par rapport à 2010. Tous les établissements sont touchés, en particulier les lycées professionnels qui paient un lourd tribut.

La députée Radicale de Gauche a fait observer au Ministre que cette répartition des moyens, fondée sur la seule logique d’économie budgétaire et sur des ratios « élèves par enseignant », paraît d’autant plus injuste qu’elle ne tient aucunement compte des besoins spécifiques de certains territoires, notamment de montagne ou encore de quartiers populaires où se concentrent les difficultés sociales. C’est en particulier le cas de l’école de Ferrières au pied du col du Soulor, du RPI de Vier- Bordes/Boo-Silhem/Ayros Arbouix, de la maternelle de Barèges au pied du col du Tourmalet et de l’Ecole Anatole France à Tarbes qui perdrait, elle aussi, une classe de maternelle. L’Académie refuse de comptabiliser les enfants de 2 ans.

Chantal Robin-Rodrigo, très offensive, exige du Ministre, la mise en place d’un collectif budgétaire pour redonner les moyens nécessaires à l’école de la République et garantir à nos enfants un enseignement de qualité indispensable pour leur avenir.

A la question posée : « comment comptez-vous répondre à l’inquiétude et à la colère des parents d’élèves, des enseignants et des élus des Hautes-Pyrénées face à une rentrée scolaire qui s’annonce catastrophique ? », le Ministre a confirmé que les postes seraient supprimés dans les Hautes-Pyrénées considérant que le ratio « élèves par enseignants » était l’un des plus élevés de France. « À la rentrée 2011, le nombre d’élèves par classe devrait donc très légèrement augmenter pour s’établir à 21,1 élèves par classe en moyenne. Mais il demeurera encore nettement supérieur aux indicateurs nationaux et académiques ».

Cependant, il devait annoncer qu’il maintenait la classe de l’Ecole de Ferrières compte tenu des handicaps rencontrés. « Concernant l’école maternelle Anatole-France à Tarbes, il a été décidé de conserver cinq classes sur les six classes existantes, ce qui aboutit à une moyenne prévisionnelle de 22,2 élèves par classe, toujours plus favorable que les moyennes nationale et académique » devait-il conclure.

La qualité de l’enseignement dépendrait-elle de la pure logique mathématique ?