Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Coupe du monde de ski alpinisme à Gavarnie : autorisation accordée par le Parc National des Pyrénées

vendredi 21 janvier 2011 par Rédaction

Ce matin, l’incertitude existait quant à la demande d’autorisation de modification d’itinéraire de la compétition de ski alpinisme à Gavarnie en raison de l’enneigement. http://www.kairn.com/news_montagne~74150.coupe-competition-monde-ski-montagne-alpinisme-gavarnie-attente-decisions-parc-national-pyrenees-montagne.html?#n74150

Hier, une audience au tribunal de police de Tarbes http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article4340 s’est terminée en queue de poisson pour le Parc National des Pyrénées et l’ambiance n’apparaissait pas des meilleures. C’est enfin à 14h qu’un mail est arrivé à Gavarnie pour valider l’itinéraire de remplacement qui avait été proposé.

Il est assez surprenant que les agents du Parc National des Pyrénées gèrent la nature comme un simple produit administratif avec des procédures qui ne sont guère en adéquation avec les exigences du milieu naturel.

L’absence de dialogue et de travail au plus proche de la réalité de l’environnement n’augure rien de bon pour le futur lorsqu’il s’agira d’interpréter ce qui est écrit dans la Charte, ceci, dans l’hypothèse où les communes la votent. Dans ce type de rapport, tout est question d’hommes et de leur comportement individuel. Fuir les responsabilités pour ne jamais aborder les problèmes en face afin d’y trouver des solutions immédiates, pratiques et réalistes avec les acteurs eux-mêmes ne peut pas permettre une gestion durable et raisonnable d’un territoire. Ce n’est pas dans les salles d’audience d’un tribunal que l’on fait de l’écologie, que l’on protège la biodiversité et que l’on assure le développement durable des vallées.

Ce n’est pas non plus, en interdisant aux professionnels de la photo comme aux journalistes de faire et publier des photos dans les Parcs Nationaux que l’on assure le développement des villages de montagne.

Cette affaire du Derby 3000 soulève de nombreuses questions que seuls les éleveurs et les chasseurs ont soulevées jusqu’à maintenant. A l’avenir, il faudra, sans doute, que les fédérations sportives d’Outdoor et le CNOSF s’intéressent d’un peu plus près à ces problématiques incluant également les prétentions et les exigences de la Directive européenne « Habitats » (Natura 2000).

Des sujets dont nous aurons probablement à reparler.

Louis Dollo