Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

La station du Hautacam sinistrée mais vivante

mardi 2 mars 2010 par Rédaction

C’est très ému que Patrick Dutemple, président du Syndicat Mixte du Hautacam, nous a fait visiter la station. Fortement endommagée, de manière spectaculaire parfois, la station n’est pas pour autant détruite.

Un enfer
Samedi à 17h, les personnels avaient fermé la station et évacué tous les skieurs du domaine. Heureusement ! Restés sur place pour protéger au mieux les installations, la vingtaine de salariés a dû se réfugier dans les sous-sols du vieux bâtiment du restaurant bien nommé « Le refuge ». Pendant ce temps, les cabanes des remontées mécaniques s’envolaient ou les ouvertures étaient littéralement soufflées. Le toit du restaurant Le Refuge s’est envolé ainsi qu’une partie des ardoises du nouveau bâtiment d’accueil. Le haut de la remontée du Mountain Luge s’est vrillé, un container s’est renversé sur le parking. Ce n’est qu’à 23 heures que les employés ont rejoint leurs véhicules endommagés pour redescendre en vallée

Un personnel remarquable et sinistré
Le personnel saisonnier du Hautacam a fait preuve de beaucoup de courage. Après avoir réussi à évacuer tous les clients sans aucun blessé. En prenant des risques, ils ont tenté de préserver le matériel. Peine perdue. Le poste de secours qui n’a plus de toit est totalement détruit. Le départ du nouveau téléski de Tramassel n’a plus de cabane ni d’installation électrique. Et dans tout cet enfer, les personnels sont doublement sinistrés.

Sinistrés parce que tous leurs véhicules ont été endommagés par des projectiles divers et sinistrés économiques. Salariés avec des contrats saisonniers donc précaires, ils n’ont plus actuellement de travail alors que la saison s’annonçait bonne. Bien sûr, ils vont devoir faire du nettoyage de la station mais après ? Il faut attendre le passage des experts pour débuter les travaux. Il faudra un mois au constructeur du Mountain Luge pour tout refaire fonctionner. Et combien pour les toitures, les installations électriques ?

Des communes et un président combatifs
Certes, la station est fermée. Mais elle continue de vivre. Si le toit du restaurant Le Refuge s’est envolé, il ne sera pas refait. Déjà, un nouveau bâtiment est prévu. Sa construction a débuté avant l’hiver. Il faudra le terminer au printemps et détruire totalement l’ancien pour effacer toutes traces de tempête.
Le ski alpin ne repartira pas de l’hiver mais le ski de fond est possible. D’ailleurs, le Triathlon prévu le 7 mars est maintenu et les familles peuvent parfaitement se promener sur les pistes de Tramassel.
Le Restaurant du col de Tramassel est toujours là, bien debout malgré quelques ardoises envolées. Tonio, son gérant, a eu la peur de sa vie. Et pourtant c’est un habitué de la haute montagne pour avoir été une dizaine d’années au refuge des Espuguettes au-dessus de Gavarnie.
Et puis, tous espèrent bien reprendre une activité estivale dès le mois de juin. Aides, accompagnement et procédures accélérées d’assurance devraient permettre à la station du Hautacam de retrouver le sourire en même temps que le soleil.

Triathlon au Hautacam maintenu
Le triathlon prévu le 7 mars au Hautacam est maintenu. Les pistes de ski de fond n’étant pas affectées par le sinistre, les organisateurs ont décidé de maintenir cette épreuve. Aucun changement au programme.
Il en sera ainsi pour plusieurs activités. Qu’on se le dise !

Louis Dollo






Photos Louis Dollo