Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Les Géants de l’Hydroélectricité : Retour sur les 70 Ans de l’usine de Pragnères

mardi 18 juin 2024 par Rédaction

L’usine hydroélectrique de Pragnères, située dans le majestueux cadre du Pays Toy, célèbre cette année un jalon remarquable : son 70ème anniversaire. Inaugurée dans l’après-guerre, cette centrale est le fruit d’un travail colossal, une prouesse d’ingénierie qui a mobilisé des milliers d’ouvriers venus de divers horizons. Dès 1948, le chantier de Pragnères a été le théâtre d’une épopée humaine, où près de 1 000 ouvriers ont commencé à façonner l’avenir énergétique de la région. En 1951, leur nombre a triplé, atteignant 3 350, tous animés par un esprit d’équipe et une détermination sans faille, malgré les conditions difficiles et dangereuses. Leur courage et leur persévérance ont permis de transformer les vallées pyrénéennes, passant d’une économie pastorale à une industrie hydroélectrique florissante.

Avec une puissance installée de 185 mégawatts, la centrale de Pragnères est devenue la plus puissante unité de production hydroélectrique des Pyrénées. L’eau des lacs, ruisseaux et torrents, collectée par de multiples prises d’eau situées pour la plupart à 2000 mètres d’altitude, est acheminée par plusieurs galeries souterraines jusqu’à la centrale. Cette infrastructure impressionnante permet de couvrir la consommation domestique annuelle d’une ville de 135 000 habitants, soit la moitié du département des Hautes-Pyrénées. Au fil des ans, EDF a investi plus de 50 millions d’euros pour entretenir, rénover et moderniser cet ouvrage, assurant ainsi sa pérennité et son efficacité pour les générations futures.

La célébration des 70 ans de la centrale a été marquée par une journée mémorable, soulignée par la présence de nombreuses personnalités. Cet événement a offert l’occasion de revisiter l’histoire de la centrale, de rendre hommage aux bâtisseurs de ce projet monumental et de réfléchir aux enjeux actuels et futurs de l’hydroélectricité. La journée a également été l’occasion de présenter une sculpture réalisée par Jean-Jacques Abdallah, représentant le réservoir de Néouvielle, qui sera installée à l’entrée du site. Cette œuvre d’art symbolise non seulement l’ancrage local de la centrale, mais aussi son impact sur le paysage culturel et environnemental de la région.

Les discussions ont également porté sur les défis contemporains, notamment la question de la mise en concurrence des installations hydroélectriques, une préoccupation soulevée par Bruxelles mais à laquelle la France reste opposée. Les intervenants ont souligné l’importance de maintenir ces infrastructures sous contrôle national, en raison de leur impact sur l’agriculture, le tourisme et l’environnement. La centrale de Pragnères, à 70 ans, représente non seulement un héritage du passé, mais aussi un pilier essentiel pour l’avenir énergétique durable de la France.

En conclusion, la centrale hydroélectrique de Pragnères incarne 70 ans d’histoire, d’innovation et d’engagement envers le territoire. Elle demeure un témoignage vivant de l’ingéniosité humaine et de la capacité à surmonter les défis pour bâtir un avenir meilleur. Alors que nous célébrons cet anniversaire, nous sommes rappelés de l’importance de ces géants silencieux qui continuent de façonner notre paysage et notre avenir énergétique.

Nous reviendrons sur cet événement avec notamment la remise des insignes de l’Ordre national du Mérite par Janine Dubié à Christian Caussidéry, directeur de l’agence « Une rivière un Territoire »