Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Barèges – Tournaboup : un exemple de valorisation territoriale en montagne

vendredi 25 septembre 2015 par Rédaction

Cette valorisation territoriale est avant tout le succès d’une structure aux formes peu courantes en France, la commission syndicale de la vallée du Barège (sans S). Une commission syndicale dont les pratiques remontent très probablement au-delà du Moyen Âge avec une « légalisation » par Ordonnance de Louis Philippe le 8 mars 1839. Nous pouvons dire que cette collectivité est l’avant-garde des communautés de communes qui n’a pas attendu l’Europe pour éliminer les frontières par ses relations avec les communautés de la vallée de Broto.

C’est avec beaucoup d’émotion que le Président de la commission syndicale, Raymond Bayle, en présence de la Préfète Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, de la sous-préfète Isabelle Rebattu, de la Députée Jeanine Dubié, du Président du Conseil Départemental, Michel Pélieu, des maires et nombreuses personnalités, a inauguré les installations définitives de Tournaboup devenant par la même occasion une des « portes du Néouvielle ». Comme l’explique le Président dans son discours, ce n’est pas sans difficultés qu’ont pu être construits un restaurant, une maison du terroir, une salle hors sac et les locaux des deux écoles de ski, ESF et ESI-Ecoloski. Un investissement global de 1 058 700.04 Euros HT.

Des difficultés insoupçonnées

Aux problèmes administratifs viennent s’ajouter les problèmes techniques. La dalle coulée des bâtiments le 12 juin 2013, ce sont les inondations qui perturbent tout le 18 juin. Mais la volonté de réussir pour l’ouverture des pistes est plus forte. Raymond Bayle l’impose à l’entreprise de Philippe Pratdessus et le 8 juillet les travaux reprennent en passant, non sans difficultés, par la vallée de Campan et le Tourmalet encore enneigé. Mais tout sera prêt pour accueillir les skieurs le 21 décembre 2013. Une fois encore les Toys auront relevé le défi. Une véritable performance lorsqu’on se souvient « du spectacle de désolation qui défilait quand j’ai survolé la vallée le lendemain de la crue en juin 2013 » comme le rappelle Michel Pélieu.

Epilogue de la route des gorges

Raymond Bayle s’est plu à rappeler la « saga de la route des gorges » débutée en 2005 http://www.pyrenees-pireneus.com/Transport/Routes/CIRCULation_routes-Gorges-Luz.htm et la réalisation de travaux de protection pratiquement sous contrainte préfectorale.

Là aussi, il aura fallu toute la ténacité Toy pour aboutir à un résultat positif. Suite à plusieurs procédures devant le Tribunal Administratif, un arrêt de la Cour d’Appel de Bordeaux du 26 juin 2015 confirme la non charge financière de la commission syndicale. Le 5 août 2015, l’Etat mandate la somme de 127 693 Euros. Un peu plus de compétence de la part des services de l’Etat aurait évité de perdre du temps et de l’argent. Beaucoup d’énergie pour rien.

Une valorisation qui va se poursuivre

La valorisation des 40 000 ha gérés par la commission syndicale ne s’arrêtera pas là. D’autres projets sont en cours. La commission syndicale a su prendre les bons virages lorsqu’il le fallait avec les stations de ski. Ella su allier gestion pastorale et tourisme. Une complémentarité indispensable pour la vie de la vallée. Dans les années qui viennent, il y aura d’autres portes du Néouvielle, en plus simple, qui seront implantées afin d’attirer un tourisme raisonnable. Mais surtout on pense à la construction d’un refuge à Aygues-Cluses si 70% des financements sont réunis. Une réalisation indispensable pour promouvoir le Tour du Néouvielle et l’ensemble des refuges du massif.

Pour Raymond Bayle, « cette réalisation montre un signe fort de confiance en l’avenir de notre vallée par les syndics qui m’ont accompagné dans cette aventure. » Il fallait le faire ! Ils l’ont fait.

  • Le discours complet de Raymond Bayle, Président de la Commission Syndicale de la vallée du Barège (pdf)

NE L’OUBLIONS PAS

Cette inauguration s’est réalisée dans un triste contexte après la disparition de Chicane, Denis Fourtine. Connu et apprécié de tous, il était une boule d’énergie qui animait son entourage. La reconstruction de son camping de La Ribère, l’école de ski ESI, la commune de Barèges et un optimisme à toute épreuve. Tout en pensant à Chicane, Pascal Arribet, maire de Barèges conclura : « Si notre passage sur terre est éphémère, une partie de notre rôle d’élus est d’organiser de façon durable le bien-être de nos concitoyens... de créer des infrastructures nécessaires au développement économique. Tournaboup en est un exemple. »

Un bel exemple autant pour l’hiver que pour l’été.

Louis Dollo avec l’aide de Joël Adagas

Photos Joël Adagas

titre documents joints

25 septembre 2015
info document : PDF
3.4 Mo