Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Canton de la Vallée des Gaves : Chantal Robin-Rodrigo et Louisou Armary (Majorité départementale – PRG) en campagne

lundi 2 mars 2015 par Rédaction


Chantal Robin-Rodrigo qui brigue un siège au futur conseil départemental avec Louis Armary, sous le label de la Majorité départementale (PRG), a fait le point avec les deux remplaçants Anne-Marie Gay et Philippe Pratdessus sur la campagne de ce quatuor. L’ensemble des communes du Val d’Azun a déjà été visité. Suivra les communes des anciens cantons de Luz et d’Argelès-Gazost. Le secteur est vaste (1000 km2) avec 50 communes. La campagne sera classique avec du porte à porte et des visites républicaines aux maires et adjoints, et des réunions publiques.

Chantal Robin-Rodrigo déplore, comme tous les candidats, le désengagement de l’Etat (13,2 millions d’euros de moins pour le département). Mais il n’y aura pas de hausse de la fiscalité et l’investissement se situera quand même entre 60 et 80 millions d’euros. Dans la campagne, il est beaucoup question du projet de territoire initié par Michel Pélieu. 4 actions prioritaires ont été retenues avec pour objectif la création d’emplois. C’est l’association récemment créée « Ambitions Pyrénées » qui porte ce projet de territoire. Un projet avancé concerne la santé avec la mise en place de tuteurs pour les médecins généralistes proches de la retraite. L’ARS a donné son feu vert. Huit médecins sont engagés dans ce processus. La création d’une Maison médicale à Argelès-Gazost a été actée par l’ARS. A Aucun, on annonce l’arrivée d’un généraliste pour le 1er juillet. La télémédecine va être développée.

Dans sa conclusion, Chantal Robin-Rodrigo a lancé un appel à la mobilisation, car ce qui est redouté par les partis politiques c’est l’abstention.

Journal de campagne (.pdf)

PDF - 1.3 Mo