Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Canton La Vallée des Gaves : Chantal Robin-Rodrigo et Louisou Armary, candidats du PRG, officiellement en campagne

mercredi 28 janvier 2015 par Rédaction

Hier après-midi, lors d’un point-presse à Argelès-Gazost, les candidats du PRG dans le canton La Vallée des Gaves ont lancé leur campagne dans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Le binôme constitué de Chantal Robin-Rodrigo, conseillère générale sortante de Tarbes II, ancienne députée et de Louisou Armary, adjoint au maire d’Ouzous, ancien international de rugby, était accompagné de du binôme remplacé formé de Anne-Marie Gay, enseignante retraitée et de Philippe Pratdessus, gérant d’une société de BTP basée à Luz-Saint-Sauveur. Etaient également présents Georges Azavant, conseiller général du canton d’Argelès-Gazost, Marc Léo, conseiller général du canton d’Aucun, deux cantons qui vont disparaître et qui désormais n’en formeront plus qu’un réunis avec le canton de Luz, à savoir le canton de La Vallée des Gaves (15 834 habitants,50 communes et 1000 km2). Noël Pereira, maire de Pierrefitte-Nestalas et trésorier de la Fédération départemental du PRG figurait également à leurs côtés.

La parole aux sortants

Georges Azavant et Marc Léo s’exprimaient à tour de rôle pour expliquer les raisons qui les avaient poussés à ne pas briguer un nouveau mandat. Et ils apportaient leur entier soutien à l’équipe candidate. (AUDIOS ci-dessous)

Georges Azavant (AUDIO)

Marc Léo (4 AUDIO)

Noël Pereira, maire de Pierrefitte-Nestalas, trésorier départemental du PRG, a relevé que le territoire de ce canton était marqué par le radicalisme, citant René Billères et François Abadie. (AUDIO)

Déclaration des remplaçants

Avant d’inviter les remplaçants à se présenter, Chantal Robin-Rodrigo mettait l’accent sur « la force d’être à 4 ». Elle rappelait qu’elle était une montagnarde et notait que Georges Azavant et Marc Léo avaient été de très grands conseillers généraux (AUDIO)

Anne-Marie Gay, remplaçante de Chantal Robin-Rodrigo, est originaire de Pierrefitte-Nestalas, née à Lourdes. Professeur de français, aujourd’hui retraitée, elle a exercé à Pierrefitte-Nestalas et Argelès-Gazost. (AUDIO)

Philippe Pratdessus, remplaçant de Louisou Armary, est gérant d’une entreprise familiale de bâtiment et travaux publics à Luz-Ardiden. Il a aimé la façon dont Michel Pélieu à gérer l’après-crues. Il veut pouvoir travailler ensemble au développement du département. Il est soucieux des problèmes de l’emploi. (AUDIO)

Les candidats

Louisou Armary est plus connu sur les terrains de rugby que dans l’arène politique. Il est adjoint au maire d’Ouzous et entend relever ce nouveau challenge, dans une « belle vallée touristique ». (AUDIO)

Chantal Robin-Rodrigo a rappelé qu’elle était élue depuis 1982 sans interruption. Elle est une amoureuse des montagnes et a siégé au bureau de l’ANEM. « Le Val d’Azun c’est maintenant mon pays, mon territoire » (AUDIO)

Interrogée, Chantal Robin-Rodrigo a fait observer qu’elle avait choisi une équipe qui s’engagerait derrière le président Michel Pélieu et qu’avec ses « amis » socialistes elle n’était pas certaine qu’ils suivraient ses consignes. Les candidats PRG s’engageront, s’ils sont élus, à voter pour Michel Pélieu à la présidence et qu’ils siègeront au groupe PRG. ( AUDIO)

Quant à Jacques Béhague qui avait voté pour Michel Pélieu à la présidence et qui avait été « récompensé » par un poste de vice-président, il n’était pas question qu’il fasse partie de l’équipe, étant encarté « UMP ».

G.M.