Site d’informations indépendant, sur les communes des Hautes Vallées des Gaves dans le 65
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Commission d’indemnisation des dégâts d’ours du Parc National des Pyrénées : curieuse commission, curieuse décision.

samedi 14 novembre 2009 par Rédaction

La commission d’indemnisation des dégâts d’ours du Parc National des Pyrénées quoique légitimement élue par le Conseil d’Administration du Parc est parfaitement conforme au décret et la loi sur les Parcs n’en est pas moins curieuse quant à sa composition et sur l’une de ses décisions.

En effet, l’essentiel des prédations concerne des ovins et accessoirement des ruches. Or, parmi les membres titulaires, aucun n’est éleveur d’ovins et, dans tous les cas, lorsque la connaissance du terrain sera nécessaire pour comprendre une situation, aucun n’a de compétences dans ce domaine en dehors de son coin de vallée. C’est dire avec quelle expertise la commission pourra se prononcer. Mais le phénomène n’est pas nouveau. Il en est ainsi depuis son existence. Nous comprenons mieux la grogne des éleveurs.
Par ailleurs, il est pour le moins curieux que la Commission d’Indemnisation des dégâts d’ours ait fait le même choix que le Préfet Bur de reconduire en 2009 le barème d’indemnisation de 2008. Il est assez stupéfiant qu’une indemnisation ne suive pas l’évolution du coût de la vie notamment les salaires pour les indemnités de dérangement et les coûts de production pour les autres éléments constitutifs de l’indemnisation.

Si, globalement, les éleveurs seront satisfaits de leur indemnisation, il n’en reste pas moins qu’il se pose un problème de fond qui n’a jamais été résolu : les brebis perdues non retrouvées. Evidemment, comme cela a déjà été dit, on soupçonnera l’éleveur de les avoir discrètement distraites du troupeau. La réalité étant toute autre. Dans ce cas de l’éleveur du Moudang en vallée d’Aure, ce sera une perte sèche de 145 brebis soit environ 14 500 Euros http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-Predations-2009-Pyrenees-eleveur-moudang-sera-t-il-indemnise.htm . En voilà un qui va sans doute apprécier l’ours d’autant que c’est la seconde fois en 3 ans qu’il subit un tel sinistre. Quel entrepreneur, quel salarié accepterait une telle situation ?

Louis Dollo